« ALeRT sur le littoral finistérien », le 25 mars à la Société Archéologique du Finistère

Le 25 mars, nous présenterons le projet ALeRT ainsi que les recherches et les études menées sur le littoral finistérien depuis plusieurs années, à la Société Archéologique du Finistère.

« Archéologie sous-marine au Ponant, actualité de la recherche » le 5 novembre

L’Adramar (Association pour le Développement de la Recherche en Archéologie MARitime) organise le 5 novembre à Saint-Malo, une journée d’études intitulée « Archéologie sous-marine au Ponant, actualité de la recherche ». Le programme est accessible ici.

17 septembre : Le patrimoine archéologique du littoral breton, 30 ans d’étude et de valorisation

Dans le cadre des journées du patrimoine les 17 et 18 septembre 2016, Marie-Yvane Daire et Alain Mercier feront une conférence sur Le patrimoine archéologique du littoral breton, 30 ans d’étude et de valorisation

« L’association AMARAI (Association Manche Atlantique pour la recherche archéologique dans les Îles) contribue depuis près de trois décennies à l’inventaire, l’étude, la valorisation et la sauvegarde du patrimoine archéologique des îles et du littoral de Bretagne. Les actions, thématiques ou géographiques, couvrent un champ chronologique très vaste, depuis la préhistoire ancienne jusqu’à nos jours. Deux thèmes de sensibilisation du public et des acteurs territoriaux : des sites archéologiques menacés par les effets des changements climatiques sur les côtes – l’inventaire des fours à goémon, est mené conjointement avec le service de l’Inventaire de la Région Bretagne. »

Cette conférence se tiendra le 17 septembre 2016 à 17h à Porspoder.

Quels littoraux pour demain en Bretagne-Loire ? Du 6 au 8 octobre

Le colloque « Quels littoraux pour demain en Bretagne-Loire ? À la rencontre des chercheurs et des acteurs du territoire » organisé par la Fondation de France se tiendra à Brest et Ouessant les 6, 7 et 8 octobre 2016.  C’est la première édition des rencontres territoriales en Bretagne.

Il a pour objectif :

  • Créer une réflexion collective autour des problématiques environnementales et de gestion du littoral
  • Identifier les questions des gestionnaires pour les chercheurs
  • Tisser et encourager des partenariats entre gestionnaires et scientifiques

Plus d’informations sur le site de la Fondation de France

Journée du CReAAH le 2 avril 2016

Chaque année, le CReAAH (Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire) organise une journée d’information scientifique sur le campus de Beaulieu à Rennes. Elle se tiendra le samedi 2 avril 2016 de 9 h à 18 h dans l’amphithéâtre A – Bâtiment 2A.

Le projet ALeRT est présent dans deux communications :

  • « La poursuite du projet ALeRT grâce à la Fondation de France » par Chloë Martin, Marie-Yvane Daire, Elías López-Romero et Pau Olmos.
  • « Alerte à l’île du Bec, Lampaul-Ploudalmézeau (Finistère) » par Marie-Yvane Daire, Pau Olmos, Yann Bernard et Laurent Quesnel

Le programme de la journée

Colloque Survivre à la fin d’un monde du 16 au 18 novembre 2016

Le colloque Survivre à la fin d’un monde : perspectives historiques et géographiques se tiendra à Nantes du 16 au 18 novembre 2016 :

« L’histoire des grandes catastrophes naturelles qui ont marqué le vécu des populations et des sociétés humaines (submersion marine, tempête, cyclone ou typhon, séisme, volcanisme, tsunami, grandes sécheresses, etc.) participe de l’histoire complexe des relations des populations avec leur environnement et contribue aux évolutions sociales et culturelles de celles-ci.
Pour la période historique, la mémoire de ces évènements, individuelle et collective, a été transmise par des récits écrits et oraux, au travers de la tradition populaire et/ou scientifique.
Au cours des dernières décennies, les études géomorphologiques, géoarchéologiques et paléoclimatiques, permettent également d’en retrouver la trace sur le terrain, en remontant de plusieurs millénaires dans le temps.
Enfin, la maîtrise du risque environnemental étant devenue une des préoccupations majeures des politiques publiques contemporaines, l’expérience passée, plus ou moins récente, des catastrophes naturelles est interrogée pour servir de guide à l’action future. »

Plus d’informations sur le site internet

Colloque RESCATE du 11 au 14 avril 2016

Le colloque international RESCATE : Del Registro Estratigráfico a la Sociedad del Conocimiento : el patrimonio Arqueológico como agente de desarrollo sostenible (ciudad y territorio) se tiendra du 11 au 14 avril à Cordoue.

Pau Olmos y fera une communication intitulée : « Patrimonio en riesgo y cambio climático: dos experiencias desde la arqueología participativa »

Pour plus de renseignements, consulter le site web du colloque

EAA Glasgow 2015

Lors de l’EAA Glasgow 2015 (European Association of Archaeologist) les 2-5 septembre 2015, une séance sur l’archéologie participative et la menace du changement climatique dirigé par Tom Dawson (SCAPE Trust / University of St Andrews) a été mise en place dans la session « Communicating Archaeology ».

Vous pouvez visionner la présentation ALeRT intitulé « Coastal erosion and public archaeology in Brittany (France): recent experiences from the Alert project » ici

Résumé de la session « Engaging the public with archaeology threatened by climate change » :

There is a long-established tradition of rescue archaeology at sites threatened by development, and the principle of ‘polluter pays’ is referenced in the laws and planning guidance of many European countries. But what happens when there is no developer, when it is natural processes that threaten a site? The threats are many, including flooding, erosion, sea level rise, thawing of permafrost, and drying up of waterlogged deposits; and worryingly, climate change predictions suggest that the problem is likely to increase. The problems are severe, but the mechanisms are still developing. How should heritage professionals work at sites threatened by natural processes?Natural heritage organisations have long involved the public to highlight these problems, and there is an increasing move for archaeologists to engage with this tradition. Our profession has much to learn, but citizen science projects involving the public in collecting data; innovative ways of monitoring; and new, rapid, digital recording techniques are being developed. In addition, digital and social media channels, visualizations and bespoke museum displays should engage the public in the wider debate on the threat to heritage at a time of changing climate. This session will question how heritage professionals can engage more with the public to rescue information before it is too late. It will seek examples of techniques that can be applied for the community recording and monitoring of sites. It will look for examples from across Europe and further abroad with an aim to discussing the pros and cons of community involvement in the recording of sites that will otherwise be lost. The session will focus on, but is not limited to:1. Communication through citizen science and crowd-sourced data2. Digital recording of heritage threatened by climate change3. Developing methods of photogrammetry, aerial and drone photography 4. Innovative methods of communicating archaeology.

Pour plus de renseignements consulter le site web du colloque

Weather Beaten Archaeology

Le colloque Weather Beaten Archaeology a eu lieu le 7-8 mars 2015 à : Institute of Technology, Sligo (Irlande). Plusieurs spécialistes d’Irlande, Angleterre, France, Norvège,  Suède, Ecosse et Pays de Galles se sont réunis pour partager les expériences sur le suivi, la modélisation et l’enregistrement des sites côtiers suite aux épisodes de tempête de l’hiver 2013-2014.

Pour plus de détails visiter le site web du colloque

Journée d’information de l’AFEAF 2015

La Journée d’information de l’AFEAF (Association Française pour l’Étude de l’Âge du Fer) s’est tenu à Paris le 7 février 2015. Une communication a été présenté sur la vulnérabilité des sites archéologiques littoraux de l’âge du Fer en Bretagne.

Le programme de la journée est consultable sur le site web de l’AFEAF